FILM SENSIBILISATION A LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT

HISTORIQUE DE L’ACTION

Témoin des dégradations écologiques au Sri Lanka pendant le tsunami en 2004, Andrea décide de rester et de s’engager. En effet, le Sri Lanka est un pays pauvre peu sensibilisé à la protection de l’environnement, les conséquences environnementales sont dramatiques pour le Sri Lanka. Andrea constate la destruction du monde animal, l’érosion et la dégradation des sols, le déboisement et l’abattage de mangroves qui protègent le pays contre les vagues, la destruction des coraux, la pollution de l’air et de l’eau, le gaspillage des ressources et le problème majeur du tri des déchets.

 

OBJECTIFS DE L’ACTION

Dans son travail avec l’organisation Nature Conservation Society (NCS), Andrea Launhardt a pour objectifs : la création de la sensibilisation à l’environnement, la mise en place de mesures actives de protection de l’environnement, la protection du littoral des tsunamis, la coopération avec les organisations locales et internationales.

 

LE FILM : SENSIBILISER LA POPULATION DU SRI LANKA À L’ENVIRONNEMENT

NCS élabore une campagne de sensibilisation et souhaite montrer à la population Sri-Lankaise l’impact de leur travail quotidien sur l’environnement.

L’objectif de ce film est de sensibiliser la population locale aux questions de protection de l’environnement, et ainsi les aider à adapter leur comportement afin qu’ils puissent mieux vivre en harmonie avec la nature.

Ce film sera diffusé dans les écoles afin d’éduquer les plus jeunes à respecter la nature et ainsi les responsabiliser au quotidien pour la préservation de leur environnement.

*****************

LA REALISATION 

Marie-Line Burguière est vidéaste, reporter d’image, directeur d’acteur, formatrice et coach professionnel certifié. Elle a associé ses outils artistiques à ceux du coaching de développement pour créer des méthodes d’éveil et de communication.

 

Du 3 Août au 24 Octobre 2016, elle sera au Sri Lanka pour la réalisation du film.

Equipée d’un Canon 5D MKIII et ses accessoires, objectifs, lumière et son.

Sur place, elle va constituer une petite équipe de tournage avec les bénévoles du Centre qui viennent en majorité d’Allemagne, le pays natif d’Andréa.

Le montage se fera sur FCP.

 

NOTE D’INTENTION

L’objectif est valoriser la responsabilité de chacun pour la préservation de la planète, la beauté de l’action bien faite et des bienfaits que cela procure.

L’objectif de ce film est que la population locale et les enfants changent de comportement vis à vis de leur environnement. Cela passe par une prise de conscience du bon et du mauvais geste et de leurs conséquences en bien ou en mal sur l’environnement.

 

Le concept de réalisation est basé sur les étapes indispensable du changement : « Reconnaitre, accepter et changer ».

  • La reconnaissance de l’action humaine sur son entourage et son interaction sur la nature.
  • L’acceptation de sa part de responsabilité dans la préservation ou la détérioration de la planète.
  • Les outils du changement.

 

Traitement Audiovisuel

Le concept du traitement audiovisuel est basé sur l’enchaînement de l’action humaine sur son entourage et ses conséquences en passant de l’infiniment grand à l’infiniment petit.

 

Le passage du Macro au Micro et inversement renforce la responsabilité de chacun sur cette planète. On passe du plan panoramique et des plans de plus en plus proche, pour finir au très gros plan jusqu’au Macro.

 

L’image montre la beauté de la nature dans son immensité par des panoramiques et par un timelapse panoramique plongeant sur l’île.

La beauté de la création, sera montrée du Panoramique jusqu’à la beauté du geste humain intentionné et respectant la nature.

Puis inversement, montrer le négatif d’un geste désinvolte et ses conséquences néfaste sur l’environnement en partant du Macro (très gros plan) puis finissant par l’étendu du désastre en panoramique, soulignant l’importance de l’action humaine dans la destruction de la chaine de la vie, de la création.

 

Les détails en très gros plan dessinent la chaine interactive entre l’homme et la nature ;

La chaîne ou nous sommes tous liés et responsables de la préservation de la création, des conséquences bénéfiques et désastreuses sur l’environnement et par conséquent sur notre qualité de vie ! On passe du bon au mauvais geste et ses répercussions sur toute la chaine de la vie, de la création, de soi à son environnement puis vision plus large, le pays et la planète. Nous mettant ainsi face à nous même en nous posant implicitement la question : «quel est mon rapport humain avec ma planète ?».

Ce qui renforcera la conscientisation de notre attitude au quotidien et de son interaction sur l’environnement. Du un au tout, du tout au rien !

 

Ce film répondra à ce questionnement en apportant les solutions responsabilisante qui œuvrent en harmonie avec la nature.

 

Le point de vue macro micro accentue l’incidence ou la bienfaisance de l’action humaine et renforcera la responsabilisé du comportement de chacun.

Se sentir responsable c’est se donner les moyens de contribuer au bien fondé.

 

Le film sera porté également par le témoignage de ses artisans du bien, la bonne volonté de la population locale, l’association NCS et ses bénévoles, le soutien du gouvernement. Le témoignage de scientifique pour nous instruire sur l’ampleur des effets néfastes sur notre entourage et inversement.

 

« Le monde est dangereux à vivre !

Non pas tant à cause de ceux qui sont déraisonnables contre l’Univers,

Mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Sainte Hildegarde Von Bingen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.